Hirak: l’activiste Nawal Benaissa poursuivie pour « appel à la sédition »

L’activiste Nawal Benaissa a été entendue durant plusieurs heures par la police d’Al Hoceima, avant qu’elle ne soit relâchée et poursuivie en état de liberté provisoire. 

Nouvelle poursuite contre des activistes du Hirak du Rif. Le procureur général à Al Hoceima a décidé, lundi 25 septembre, de poursuivre en justice l’activiste Nawal Benaissa en état de liberté de provisoire pour « appel à la sédition » en vertu de l’article 299 du code pénal, confirme-t-elle à H24info au téléphone.

La jeune femme, mère de quatre enfants, qui s’est fait connaitre comme étant l’une des relèves du leader du Hirak Nasser Zefzafi, a été entendue pendant plusieurs heures par la police d’Al Hoceima, « On m’a arrêté depuis ma maison dans une voiture de police (…) l’interragtoire a duré de 13h à 21h du soir » nous confie l’activiste. Le premier procès de Nawal Benaissa est prévu le 23 octobre prochain.

La dernière apparition de l’activiste date de lundi matin. Elle avait publié sur les réseaux sociaux un article dans lequel elle affirme ne pas « vouloir se taire ». « Décapitez-moi, mettez-moi en exil, emprisonnez-moi, il n’y aucune différence entre vos rues et vos prisons, entre notre vie et notre mort (…) tant que nous vivons dans un pays qui nous flagelle…qui nous humilie », écrit-elle.