Hirak: El Mortada Iaamrachen condamné à 5 ans ferme pour « apologie du terrorisme »

Le tribunal de Salé a condamné ce jeudi 30 novembre, l’activiste du Hirak, El Mortada Eaamrachen à 5 ans de prison ferme pour « apologie du terrorisme ». 

La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé vient de condamner l’activiste du Hirak El Moratada Iaamrachen à cinq ans de prison fermes pour « apologie du terrorisme », nous confirme Rachid Belaali, membre du comité de défense des détenus du Hirak.

L’activiste a été interdit de quitter la salle d’audience dans un premier temps, avant d’être arrêté sur place, juste après le verdict.

El Mortada était poursuivi en état de liberté provisoire. Il avait été relâché en juin dernier après la mort de son père.

El Mortada Iaamrachen, un ancien salafiste, s’est surtout fait connaître par la suite en prenant des positions laïques sur les réseaux sociaux.