Hirak. Après 42 jours, Rabie El Ablaq met fin à sa grève de la faim

1916

Le détenu du Hirak du Rif, Rabie El Ablaq, a arrêté sa grève de la faim 42 jours après l’avoir entamé. Il a accepté de mettre fin à sa grève de la faim suite aux demandes répétées de sa famille, des détenus et de ses avocats.
La vie de Rabie El Ablaq n’est plus en danger. Le détenu du Hirak du Rif a décidé de mettre fin à sa grève de la faim. Il  a donné suite aux demandes de sa famille et de ses avocats. C’est ce qu’annonce, Asmae El Ouadie, avocate des détenus du Hirak du Rif, sur sa page Facebook.

«La marche organisée à Casablanca, ce dimanche 8 juillet et celle programmée pour le 15 juillet prochain, ont convaincu Rabie de stopper sa grève de la faim», nous confie son avocate, qui assure que le rôle de la famille a été déterminant dans cette décision «tant attendue par l’ensemble des soutiens du Hirak».
Lire aussi : Vidéo. De nombreux Casablancais défilent pour la libération des détenus du Hirak
Rabie El Ablaq a été jugé par la Cour d’appel du tribunal de Casablanca à 5 ans de prison ferme et a décidé, lors du dernier jour du délai fixé par la loi, de faire appel de sa condamnation et se joint ainsi au 53 autres détenus du Hirak.
A noter qu’en milieu de semaine dernière, El Ablaq avait reçu la visite du procureur, «Hakim El Ouardi», qui lui a demandé d’arrêter sa grève de la faim mais il a refusé la demande du jeune procureur.
Plusieurs autres détenus du Hirak, dont Ahamjik, Jelloul et El Hannoudi ont arrêté aussi leur grève de la faim après la visite du directeur de la prison d’Oukacha, qui a accepté leurs revendications.