Harcèlement sexuel: la parole se libère grâce au hashtag «TaAnaMetoo»

1305
Crédits: Jawjab

Après le «Metoo» et «Masaktach», un nouveau hashtag permet à des victimes de viol et harcèlement sexuel de témoigner et briser le tabou.

Le hashtag «TaAnaMeToo» est née le 8 mars sur les réseaux sociaux. Il est tiré des capsules vidéo, produite par Jawjab et publiées à l’occasion de la journée de la femme.

Le studio créatif illustre grâce à la contribution de plusieurs dessinateurs marocains, les témoignages poignants de quatre femmes marocaines, «violée pendant 16 ans», «violée par son mari», «violée par son frère» ou encore «violée par (son) patron».

Les vidéos ont aidé certaines à briser le silence et ont lancé un vaste mouvement de soutien à toutes les victimes de viol ou de harcèlement dans le royaume.