Hajj 2018: aucun pèlerin marocain signalé manquant à ce jour

1005

Suite aux informations véhiculées par certains sites d’informations au sujet des conditions de séjour des pèlerins marocains dans les Lieux Saints et dont H24Info s’est fait l’écho, le ministère des Habous et des Affaires islamiques regrette, dans un communiqué transmis à la MAP, que certains des contenus diffusés sur ce sujet sont en réalité « des mensonges proférés les années passées, comme le prouvent les numéros de bureaux (75 et 80) apparus dans des extraits filmés, alors que les numéros des bureaux de la délégation officielle de cette année se situent entre le 105 et le 112 ».
S’agissant des faits ayant trait au pèlerinage de cette année, à commencer par le retard des bus à la descente des pèlerins à Arafat, le ministère fait savoir que « la délégation marocaine a multiplié les communications téléphoniques avec les parties concernées en vue de palier au manque en bus malgré les grands efforts déployés par la délégation en la matière, et qui consistent en la conclusion d’un contrat avec les parties compétentes pour fournir des bus supplémentaires ».

Déjeuner non convenable

Le ministère explique que « le transfert des pèlerins a pris fin à 01h00 du matin », notant qu’il s’agit d’un « horaire normal, sachant que de nombreux pèlerins issus d’autres pays ont souffert de retards plus importants ».

Par ailleurs, le ministère ajoute qu’un déjeuner non convenable a été offert à Mina le 11 Dou al Hijja 1439 de l’Hégire, faisant observer que la délégation marocaine est intervenue pour faire remplacer ce repas, sachant qu’aucune délégation administrative ou sanitaire n’est autorisée à intervenir dans les Lieux Saints.
« Malgré cela, le ministre marocain a contacté son homologue saoudien au sujet de ces questions, notamment l’encombrement à Mina et le retard des bus », relève la même source.