Guerguerat: l’opération s’est déroulée « sans accrochage, ni atteinte à la sécurité des civils »

1569

L’opération menée par les Forces Armées Royales vendredi matin, sur instruction du roi, afin de restaurer la libre-circulation au passage d’El Guergarate, s’est déroulée « de manière pacifique, sans accrochage ni menace pour la sécurité des civils », a affirmé le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Cette opération, visant à mettre un terme définitif aux agissements inacceptables du polisario, intervient après avoir donné toute sa chance à une solution diplomatique à travers les bons offices des Nations Unies, affirme le ministère dans un communiqué.

En 2016 et 2017, les contacts entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste et le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, avaient permis un premier dénouement. Toutefois, le Polisario a poursuivi ses actes de provocation et d’intrusions illégales dans cette zone.

Après l’intrusion du 21 octobre 2020, et tout en soutenant l’action du Secrétaire Général, le Souverain avait affirmé dans une lettre à M. Guterres: « Le statu quo ne peut plus se prolonger. Si cette situation perdure, le Royaume du Maroc, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses responsabilités et en parfaite conformité avec la légalité internationale, se réserve le droit d’agir, au moment et de la manière qu’il jugera nécessaire, afin de sauvegarder le statut de la zone, de rétablir la libre-circulation et de préserver la dignité des Marocains », rappelle le ministère.

Il souligne que le Maroc « demeure fermement attaché à la préservation du cessez-le-feu », relevant que l’opération menée par les Forces Armées Royales vise précisément à consolider le cessez-le-feu en empêchant la récurrence de pareils actes graves et inadmissibles qui violent l’accord militaire et menacent la sécurité et la stabilité régionales.