Grève. Les distributeurs du gaz butane menacent de stopper l’approvisionnement du marché

54

Une nouvelle crise s’annonce entre les distributeurs de gaz et le gouvernement. Les transporteurs de gaz ont menacé de faire grève à partir du 1er janvier 2019.
L’association marocaine des distributeurs de gaz liquide a envoyé une lettre au chef du gouvernement pour se plaindre de certaines dispositions de la Loi de finances, rapporte Al Massae dans son édition du lundi 17 décembre. En effet, les sociétés des transporteurs et logisticiens du gaz motivent aussi leur annonce de grève par le refus du gouvernement d’ouvrir un dialogue avec les acteurs de ce secteur, poursuit le quotidien.
Lire aussi : Vidéo. Libéralisation des prix des carburants, gaz butane, nouvelles sociétés de distribution… Lahcen Daoudi à bâtons rompus
À en croire Al Masae, la Loi de finances oblige les transporteurs de gaz à facturer  toutes les livraisons de bonbonnes de gaz qu’ils effectuent et que chaque facture doit porter le numéro de patente de l’acheteur. «Nous sommes engagés à respecter la loi, mais certaines petites épiceries ne disposent pas d’une patente, ou ne l’affichent pas quand ils en ont», peut-on lire dans le communiqué l’association marocaine des distributeurs de gaz.
Lire aussi : Le gouvernement surveille les quantités de gaz de butane utilisées par les agriculteurs
L’association ajoute que «l’application stricte de cette mesure obligera certains épiciers à ne plus vendre les bonbonnes  de gaz, ce qui créera un manque et un déséquilibre sur le marché». Les distributeurs de gaz expliquent que cette mesure compliquera davantage leur mission, surtout que le prix est fixé par l’état et il est impossible de le baisser ou de l’augmenter le prix.