Google Maps déploie sa fonctionnalité de détection des radars de vitesse au Maroc

Crédit image : Police Android

Après les premiers tests aux Etats-Unis (San Francisco) et au Brésil (Rio de Janeiro), la fonctionnalité de détection des radars proposée par Google Maps devrait bientôt devenir effective dans une quarantaine de pays, notamment le Maroc. 

Google aurait confirmé au média spécialisé TechCrunch la liste des pays concernés par cette nouveauté: Australie, Brésil, États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Inde, Mexique, Russie, Japon, Andorre, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Tchéquie, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande, Israël, Italie, Jordanie, Koweït, Lettonie, Lituanie, Malte, Maroc, Namibie, Pays-Bas, Norvège, Oman, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Arabie Saoudite, Serbie, Slovaquie, Sud Afrique, Espagne, Suède, Tunisie et Zimbabwe.

Aux utilisateurs de Google Maps, la présence d’un radar sera bientôt signalée via une icône sur la carte et une notification audio à proximité du radar. La limite de vitesse apparaîtra dans le coin inférieur de l’application. Quant aux types de radar annoncés, on ne sait pas s’i s’agira des radars fixes, mobiles ou des contrôles de police.

 

Lire aussi : Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei

 

Cette fonctionnalité est déjà présente sur l’application Waze, dont Google est le détenteur depuis 2013. Pour le moment, le géant américain n’a pas fait d’annonce officielle à propos de la date effective de la fonctionnalité qui devrait être disponible sur Android et iOS. Les utilisateurs d’Android devraient également avoir la possibilité de signaler les radars mobiles.

La fonctionnalité reste actuellement en phase de mise à jour et l’application est est en cours de déploiement. Au Royaume-Uni, États-Unis, Mexique, Australie, Russie, Brésil, Canada, Inde et Indonésie, l’emplacement des radars est déjà disponible, selon le média Siècle digital. Le Maroc ne connaît toujours pas la date à laquelle la fonctionnalité rentrera en service.

 

Lire aussi : Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo

 

A noter que l’Allemagne, la France et la Suisse ne figurent pas dans la liste des pays bénéficiaires. En effet, dans ces pays, il est interdit de signaler l’emplacement des radars. En France, l’utilisateur de ce type de fonctionnalité est passible d’une amende de 1.500 euros et d’un retrait de 6 points sur le permis.