Gendarmes impliqués dans le trafic de drogues: des complicités au sein de la justice et de la Marine royale

à 11:15

L’instruction diligentée contre des hauts fonctionnaires de la gendarmerie impliqués dans le trafic de drogues a dévoilé plusieurs circuits de trafic illicites entre le Maroc et le sud de l’Espagne via le port Tanger Med.

On en sait plus sur les activités illicites des gendarmes arrêtés pour trafic de drogues. Selon Al Massae du vendredi 26 avril 2019, le juge d’instruction a terminé les enquêtes approfondies avec les gendarmes impliqués dans le trafic international de drogues. D’après la même source, ces derniers collaboraient avec un réseau de trafic de stupéfiants au niveau mondial, qui a réussi à faire passer plusieurs tonnes de cannabis à partir du port de Tanger Med.

Le quotidien arabophone ajoute qu’une quantité globale de 850 tonnes de cannabis a été envoyée à l’étranger grâce à la complicité de plusieurs officiers supérieurs et des directeurs régionaux de la gendarmerie ainsi que des agents d’autorité, des membres de la Marine royale et des magistrats dans de nombreuses villes notamment Agadir, Settat, Larache et Tanger.

Lire aussi: Quatre colonels de la Gendarmerie royale devant la justice pour trafic de drogues

D’après le quotidien, les gendarmes seront entre autres poursuivis pour corruption, divulgation de secrets professionnels, participation à un réseau de trafic de drogue international ou encore participation dans l’assassinat du fils d’un juge à Marrakech lors de l'affaire dite "La crème". Rappelons qu’une trentaine de hauts fonctionnaires de la Gendarmerie royale, dont cinq colonels, ont été arrêtés dans le cadre d’un large coup de filet en lien avec des affaires de corruption et de trafic de drogue.