Garantie «tierce»: après la polémique, les assureurs font marche arrière

621
DR.

Accusées d’entente anticoncurrentielle, les compagnies d’assurance ont fait font marche arrière sur la modification des modalités de la franchise de la garantie tierce. Malgré ce report, la décision continue de faire des vagues.

Dévoilée fin août, la décision des assureurs concernant le réajustement du calcul de la franchise de la garantie tierce (dommage tout accident) vient d’être reportée, comme en attestent les notes émises par plusieurs d’entre eux.

Les assureurs avaient décidé de revoir leur tarification à la hausse pour ce qui concerne la franchise de la garantie tierce. Etaient concernés, les véhicules de tourisme des particuliers. Ainsi, il avait été décidé de fixer «le minimum de franchise de la garantie dommages au véhicule à 3% de la valeur neuve, non plus sur la valeur des dommages, avec un minimum de 2.500 DH», rapporte le quotidien L’Economiste.

 

Lire aussi: Assurance auto au tiers, tiers plus ou tous risques: quelle différence?

 

Une décision annulée la veille de son entrée en vigueur prévue pour le 1er septembre 2020. Cette volte-face a été provoquée par la polémique grandissante, concernant non seulement cette hausse abusive, mais aussi l’entente évidente entre les assureurs. En effet, selon une note d’un assureur, consultée par L’Economiste, «cette décision est prise par l’ensemble des compagnies qui l’appliqueront toutes de la même façon et au même moment».

Des agissements graves qui pourraient donc interpeller le Conseil de la concurrence, note la même source. Pour l’heure, l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) s’est penchée sur le dossier. En attendant, certains assureurs ont déjà préparé le terrain, en procédant au paramétrage de leur application informatique.