Fuite des photos du «travesti» de Marrakech: les FAR enquêtent

777

Les Forces armées royales et la direction générale de la sureté nationale coordonnent pour arriver à élucider les circonstances de la fuite des photos du travesti de la ville ocre.

Les Forces armées royales sont rentrées sur la ligne de l’enquête de la DGSN sur la source et les responsables de la divulgation des photos d’un « travesti » à Marrakech, rapporte Al Akhbar du 5 janvier 2019. L’homme arrêté était un sous-officier  de l’armée et travaillait à l’hôpital militaire d’Ibn Sina à Marrakech. Lors de la soirée du réveillon, les services de la police ont procédé à l’arrestation de l’homme, vêtu d’habits féminins, après avoir percuté un motocycliste avec sa voiture et pris la fuite.

LIRE AUSSI: Hammouchi ordonne une enquête sur la fuite de photos du "travesti" arrêté à Marrakech

 

Mercredi dernier , le directeur général de la sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, a chargé les services de l’inspection générale de mener une enquête administrative afin d’élucider les circonstances entourant la divulgation illégale des photos d’un individu, et d’établir la responsabilité disciplinaire en cas de dépassements ou manquements de la part des fonctionnaires de la police.

Le parquet de la ville de Marrakech a décidé de remettre en liberté l’homme et a transféré son dossier au service des accidents de la route. L’homme n’était pas en état d’ébriété et sa fuite du lieu de l’accident a été motivée par sa peur d’un lynchage de la part des passants qui ont encerclé sa voiture, ajoute le quotidien.