Fuite des devises: les agences de voyages dans le collimateur

2890

Dans le cadre de la lutte contre la fuite des devises, l’Office des changes envisage de prendre des nouvelles mesures et cible en particulier les agences de voyages.
Dans son édition du vendredi 28 septembre, le quotidien Al Massae rapporte que l’Office des changes annoncera prochainement quatre mesures pour endiguer la fuite des devises vers l’étranger. La principale mesure visera les agences de voyages, accusées du transfert de plus d’un million de dollars via les dotations pour payer l’hôtel et les circuits touristiques des clients à l’étranger. Selon la même source, les patrons des agences de voyages devront justifier par des factures l’ensemble des dépenses engagés par ces boites et ce, à partie de janvier 2019.
L’autre mesure concerne la coordination avec les Douanes et la Police des frontières au niveau des enclaves de Sebta et Melilia, pour éviter le transfert de l’argent dans ces deux zones, appartenant à l’espace monétaire européen. Selon certaines estimations, évoquées par le quotidien, plus de 2,5 millions d’euros traversent la frontière vers les deux enclaves de façon illégale, sans compter l’argent non saisi.
La troisième consiste à la surveillance des comptes des sociétés qui n’hésitent pas à utiliser des failles juridiques pour transférer l’argent particulièrement vers la Belgique, la France et l’Espagne. Enfin, il est prévu de doter les aéroports avec des scanners de nouvelle génération pour repérer l’existence des montants transportés illégalement.