France: les vacances d’une ministre au Maroc suscitent la polémique

5104
.DR

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a choisi le Maroc pour passer ses vacances. Une décision qui suscite la polémique dans l’Hexagone.

Elisabeth Borne, reste «totalement joignable et mobilisable», assure son cabinet, face aux multiples critiques auxquelles elle fait face quant à son choix de passer ses vacances à Marrakech. Selon son cabinet, elle s’est rendue «quelques jours en famille» au Maroc dans un «vol régulier et intégralement à ses frais», rapporte Franceinfo.

Mais la polémique ne s’est pas arrêtée là. Le gouvernement français avait demandé à ses ministres de «ne pas donner le sentiment d’une vacance du pouvoir pendant les vacances de Noël», alors que le pays traverse une crise sociale sans précédent, note la même source.

Néanmoins, la remplaçante de François de Rugy «a décalé son départ et raccourci son séjour pour être à Paris ce week-end et suivre le week-end de grands départs et les intempéries», affirme son cabinet, notant qu’il «n’y a pas de règle kilométrique ou d’interdiction de sortie pour les ministres (…) et qu’elle peut être de retour à Paris en quelques heures».

Des explications qui ne suffisent pas à convaincre l’opposition, qui comme Claude Goasguen, député Les Républicains (droite), trouvent que «c’est un peu choquant». Et d’ajouter que «ce n’est pas ce qu’avait demandé le président de la République (…) c’est vrai que Marrakech n’est pas si loin en avion mais franchement c’est un peu choquant de voir un ministre important du gouvernement qui va prendre des petites vacances dorées à Marrakech».