Forbes: Muslim, rappeur et gendre idéal

«Le rappeur Mohammed El Hadi Mzouri, connu sous son nom de scène Muslim, n’est pas ce genre de rappeur. Il est énervé et socialement conscient, mais attire les fans de tous âges et milieux avec un langage propre et une métaphore poétique », peut-on lire dans un portrait publié dans le portail du magazine économique américain Forbes.
Muslim y est décrit comme un rappeur engagé dont les textes parlent de sujets difficiles tels que la toxicomanie, le terrorisme, la prostitution, le chômage et la pauvreté, et appelle même le gouvernement à intervenir pour aider à résoudre les problèmes sociaux et économiques du pays.
«J’essaie d’envoyer un message positif, je ne demande pas aux gens de tuer ou de faire de mauvaises choses, toute ma musique consiste à arrêter de consommer de la drogue et à faire du sport ou quelque chose de bien pour soi et pour sa vie« , lance-t-il au journaliste de Forbes.
Un style qui a tapé à l’œil du roi Mohammed VI qui l’a gratifié d’un Wissam, signe que le rappeur plait même dans les hautes sphères.
« De nos jours, il y a plus de liberté au Maroc« , a déclaré Muslim avant de poursuivre : »Je peux écrire sur n’importe quel sujet, mais je le fait d’une manière qui n’est pas vulgaire et j’utilise beaucoup de métaphores».