H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Une personne ayant des liens présumés avec un réseau de trafic international de psychotropes a été interpellée et mise en garde à vue vendredi par la police judiciaire de Fnideq. L’individu utilisait des drones pour réceptionner du Rivotril. 

    Un individu habitant dans une ville mitoyenne de Sebta a été interpelé par la police judiciaire de Fnideq hier, vendredi 24 septembre, pour ses liens avec un réseau de trafic international de psychotropes. L’individu et ses complices réceptionnaient de grosses quantités de Rivotril via un drone, rapporte Assabah. Ce comprimé appelé dans le langage courant « bola hamra » est un antiépileptique détourné en drogue depuis des dizaines d’années par les jeunes consommateurs dépendants.

    Pendant leur enquête, les policiers ont été intrigués par le mouvement d’un drone dans une zone limitrophe (Oued Addaouiate) de Sebta. En s’attardant sur cette découverte, les enquêteurs ont réussi à déjouer une tentative de trafic de 16.200 comprimés de Rivotril que le prévenu avait recueilli via l’engin aérien.

     

    Lire aussi : Sebta: un jeune Marocain meurt en tentant de rallier l’enclave à la nage

     

    Le trafiquant été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête sous la supervision du parquet général. En arrêtant le principal suspect d’un réseau de trafic de drogues dans le nord du royaume, les forces de l’ordre ont mis fin au mystère d’une forte recrudescence de psychotropes dans la région.

    Pour rappel, les vols à l’arrachée en utilisant des motos sont très souvent commis par des délinquants sous l’emprise de cette substance qui donne à son consommateur une sensation de superpuissance. Récemment, les FAR et les services de sécurité ont mis la main sur des trafiquants de drogues et psychotropes qui maniaient des petits avions télécommandés. 

    En novembre 2020, la police judiciaire avait déjà arrêté dans la même région deux personnes impliquées dans le trafic de drogue par drone. Les deux mis en cause opéraient dans un lieu éloigné de la surveillance policière pour expédier, par voie aérienne, la drogue vers le préside espagnol.

    Share.

    Comments are closed.