Flashback: quand Lahcen Daoudi appelait lui aussi au boycott

3451
Crédit: DR.

Lahcen Daoudi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, a déclaré que la campagne de boycott actuelle n’était pas la bonne solution et qu’elle allait faire fuir les investisseurs du Maroc. Une déclaration contradictoire à celle qu’il a fait il y’a presque un an.
Après un long silence car il considérait qu’il n’était pas nécessaire de commenter la campagne, Lahcen Daoudi a réagi, enfin, au boycott.

Pour le ministre Pjdiste, ce boycott fera fuir les entreprises installées au Maroc. Daoudi est allé plus loin et a affirmé devant la Chambre des conseillers qu’«il craint que l’entreprise de production de lait visée par le boycott quitte le royaume». Cela aura des répercutions momentanées sur l’emploi et les zones rurales au Maroc. «Cette compagnie produit 50% des produits laitier au Maroc et fait travailler six mille employés à plein temps et fait vivre 120 mille agriculteurs», a-t-il par la suite ajouté.
https://www.youtube.com/watch?v=vo0b6CeAK30
Dans cette sortie, le ministre assume politiquement sa position de ne pas soutenir le boycott car selon lui des postes sont en jeu. Seul bémol: il y a un an, le ministre avait incité les Marocains à boycotter. Quelques jours avant le dernier ramadan, plusieurs Marocains se sont plaints des prix exorbitant des poissons. Interrogé sur la question par nos confrères de 2M.ma, le ministre avait une solution toute faite: le boycott. «Si les citoyens veulent faire baisser les prix, ils n’ont qu’à boycotter les vendeurs de poisson durant deux jours et ces derniers seront obligés de baisser les prix», avait-il affirmé. Deux poids de mesure?