Fillette brutalisée par sa mère: «La justice doit protéger la victime»

1661
Sur la vidéo tournée par le frère, on voit la mère gifler, trainer par terre et bruler à l’aide d’une fourchette sa fille qui l’a supplie d’arrêter./DR

Les images insoutenables d’une fillette brutalisée par sa propre mère ont scandalisé les réseaux sociaux. Une enquête a été ouverte par les autorités et les associatifs réclament à la justice de sévir avec fermeté.

Sur une vidéo ayant fuité sur les réseaux sociaux, ce mercredi 25 octobre, on voit comment pendant quatre minutes une mère fait subir toutes sortes de maltraitance à sa propre fille. Tournée par l’oncle de la victime, on voit la mère gifler, trainer par terre et bruler à l’aide d’une fourchette sa fille qui la supplie d’arrêter et promettant ne plus manger ses crottes de nez, motif pour lequel cette petite fille aurait subi toute cette violence.

Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’indigne et alerte les autorités. Ces derniers ont d’ailleurs annoncé le jour même l’ouverture d’une enquête. Les deux parents ont été convoqués et écoutés par la police locale. Bien que l’enquête soit encore en cours, le père ainsi que le frère sont apparus dans plusieurs vidéos tournées par des confrères et où ils prennent la défense de la mère, affirmant qu’elle ne faisait que «son devoir».

 

Lire aussi: Vidéo. Nador: viol de cinq élèves par un agent de sécurité dans une école primaire

 

Ils affirment également que la vidéo date du confinement instauré dans le pays à cause de la propagation du nouveau coronavirus. Une précision également apportée par l’ONG «Touche pas à mon enfant», qui a déposé une plainte, par l’intermédiaire d’un avocat, contre ladite famille.

« La justice doit sévir »

Mohamed Tayeb Bouchiba, coordinateur de l’ONG affirme à nos confrères de Manbar 24 que «le père et la mère ont violé les conventions sur les droits de l’enfant et le code de la famille, dont l’article 54 prévoit la sécurité physique et psychologique de l’enfant». «Au lieu d’être la source de sécurité, la mère est devenue une source de torture. Cette maison s’est transformée en une cellule de torture, le père et le frère sont également impliqués dans ce crime», souligne-t-il.

اهتزت الصفحات الفايسبوكية صباح اليوم الاربعاء، على وقع فيديو صادم لأم تعذب ابنتها بطريقة وحشية وبمشاركة من جميع أفراد…

Posted by ‎Touche pas à mon enfant ماتقيش ولدي‎ on Wednesday, 25 November 2020

Contactée par H24 Info, Fatiha Chtatou, avocate et présidente du Centre Injaz contre la violence basée sur le genre confie «n’avoir jamais vu une affaire d’une telle violence en 30 ans de carrière». «Une intervention des autorités est donc primordiale, car la protection de l’enfance est un devoir non seulement de la famille mais aussi de la justice», explique l’avocate.

De plus, «de tels agissements sont punissables par la loi et si les faits s’avèrent véridiques, alors la justice doit sévir avec virulence, en internant cette femme et en protégeant la victime», souligne Me Chtatou, qui évoque également «les séquelles importantes dont pourrait souffrir la victime qui doit être épaulée par des travailleurs sociaux».

Un appel également lancé par Tayeb Bouchiba qui souligne la nécessité de fournir des abris pour ces victimes dans toutes les régions du royaume, prévoyant un cadre sanitaire, psychologique et éducatif pour le suivi de cette catégorie d’enfants.