Emoi à Fès après le kidnapping et le meurtre d'un jeune par un gang qui réclamait une rançon

à 10:53
DR.

Un jeune homme âgé de 22 ans a été kidnappé samedi par une bande criminelle qui réclamait une rançon. Il a été retrouvé le lendemain, baignant dans son sang. Un crime sordide qui a secoué la commune rurale Oulad Tayeb dont il est originaire.

Les faits remontent à samedi dernier, lorsque le jeune homme, qui est issu d'une famille aisée, a appelé son père pour le prévenir qu'il allait rencontrer les vendeurs de pièces de rechange de voitures commandées par internet, raconte Al Massae dans son édition du mardi 19 février. Le père, inquiet de ce qui pourrait arriver à son fils s'il rencontre des inconnus lui demande de se résigner, en vain. Ce dernier se rend quand même comme prévu à la rencontre de ce qu'il ne pensait pas être ses bourreaux.

Lire aussi: La kidnappeuse de la petite Khadija impliquée dans une affaire similaire en 2016

Samedi après-midi à 18 H, le père reçoit un mystérieux appel d'un numéro inconnu. La personne au bout du fil lui réclame 20.000 DH s'il veut revoir son fils. Chose que le père a accepté sur le champs, promettant de lui verser le montant lundi à la première heure. Entre temps, il se met à le chercher et arrive même à repérer la chambre où on avait enfermé son fils. Il contacte le propriétaire de l'appartement qui refuse de lui confier le nom des locataires actuels. Après avoir insisté, le propriétaire de l'appartement lui donne le contact du gardien qui lui affirme que les locataires ont quitté les lieux mais que la voiture de son fils est toujours dans le parking.

Lire aussi: Vidéo. Comment la petite Khadija a été retrouvée par sa famille

Accompagné du gardien, le père pénètre dans l'appartement pour découvrir à son grand malheur, le corps de son fils baignant dans son sang avec deux grands couteaux et un narguilé à ses côtés. Un communiqué de la DGSN parvenu au quotidien Al Massae a par ailleurs précisé que la police judiciaire de Fès en collaboration avec celle de Tanger a pu arrêter trois individus à Ksar El Kébir, dont une fille, soupçonnée d'être derrière le crime.

Les trois mis en cause, dont un a des antécédents judiciaires, sont tous âgés de 18 ans. Le gardien de l'immeuble a également été arrêté pour avoir aidé les mis en cause à louer l'appartement où le jeune homme était enfermé puis tué. Selon le communiqué, il s'agirait peut être d'un règlement de comptes entre personnes s'activant dans le trafic de la cocaïne.