La FDT, syndicat proche d’un parti au gouvernement critique ce dernier

1569
Abdelhamid Fatihi, SG de la FDT, et homme très proche du premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar. Crédit DR

La Fédération Démocratique du Travail (FDT) (pôle Fatihi), affilié à l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) a critiqué le gouvernement El Othmani pour l’avoir exclu du dialogue sociale entamé avec les centrales syndicales. 

La FDT syndicat proche de l’USFP, parti participant au gouvernement, a pris cible la formation d’El Othmani dans un communiqué officiel du 27 septembre. La centrale menée par Abdelhamid Fatihi, fidèle de Driss Lachgar a reproché au gouvernement de l’avoir exclu des prochains rounds du dialogue social avec les syndicats.

 

Le syndicat pointe « le manque de neutralité » du gouvernement de Saad Eddine El Othmani dans le choix des syndicats aptes à participer au dialogue social.

La centrale Usfpiste dénonce « une volonté d’exclure » la FDT. « Nous ne serons pas concernés par les conclusions (du dialogue social) qui ne répondent pas aux principales revendications des travailleurs marocains », prévient le bureau central du syndicat.

Cette sortie de la FDT intervient après une récente rencontre de prise de contact entre Saad Eddine El Othmani et les chefs de l’UMT, la CDT, l’UGTM, et l’UNMT en préparation du premier round du dialogue social qui démarre le 9 octobre prochain.

Lors du dernier conseil de gouvernement, El Othmani a fait part de « son intention de réussir le dialogue » avec les centrales syndicales, mais aussi avec les patrons de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).