FAR: huit généraux mis à la retraite

32041

Huit généraux des Forces armées royales (FAR) et de la gendarmerie royale ont été mis en retraite par Abdelfatah Louarak, Inspecteur général des FAR.
Selon le quotidien Al Akhbar dans son édition du 20 septembre, l’inspecteur général des FAR, Abdelfatah Louarak a proposé au roi, chef suprême des FAR, de mettre à la retraite plusieurs hauts gradés de l’armée marocaine et les remplacer par de nouveaux noms. La même source révèle qu’il s’agit de huit généraux répartis entre les FAR et la gendarmerie.
Parmi eux, le général de division Mossamim, considéré selon certains comme le numéro deux de la gendarmerie sous l’ère Housni Benslimane. Il a été écarté par Mohamed Haramou, nouveau patron de la Gendarmerie royale, avant que cette mise en retraite ne mette un terme à sa carrière.
Parmi les autres noms, on retrouve le général de Brigade Bousbaâ, responsable des relations extérieures de la gendarmerie et qui a été remplacé par le colonel Lahlimi, le fils du haut-commissaire aux comptes (HCP), Ahmed Lahlimi. Al Akhbar affirme qu’en poussant ces généraux vers la retraite, Mohamed Haramou met  un terme à l’ère Housni Benslimane et des hommes qui l’ont façonnée.
Dans cette liste, on retrouve aussi le général de brigade Aouad, le général de brigade Farouki, le général de brigade El Amiri, le général de brigade El Kaili, le général de brigade Bouharbiya et finalement Mohamed El Arbi Tamidi, l’ancien chef de la sécurité militaire.
En ce qui concerne les nominations, elles ont visé huit hauts gradés de l’armée (des généraux et des colonels-majors). Ainsi, le général Bennani a été désigné pour présider une région au Sud et le général Senoussi sera le nouveau chef de l’armée de l’air.