H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Une vaste opération contre le narcotrafic est en cours en Espagne. Elle vise à démanteler un gang utilisant petits avions et hélicoptères pour transporter du haschich du Maroc vers l’Espagne.

    Pas moins de 400 agents de la Garde civile participent à l’opération baptisée «Limoneros» et qui a lieu en ce moment même à Séville, Huelva, Cáceres, Badajoz, Tolède et Murcie. Les perquisitions qui ont débuté tôt dans la matinée du lundi 5 octobre ont déjà permis l’arrestation de 24 personnes membre de ce réseau de trafic de haschich.

    Le réseau empruntait la voie maritime et aérienne pour introduire la drogue en provenance du Maroc, révèle le média Nius. Lors de perquisitions, plusieurs hélicoptères et petits avions ont été découverts par les agents. Le réseau s’en servait pour dispatcher la drogue vers les quatre coins de la péninsule, mais aussi l’exporter vers d’autres pays en Europe, indique la même source.

    «L’utilisation d’avions et d’hélicoptères par les trafiquants de drogue n’a rien d’une nouveauté, mais le nombre de véhicules dont disposait ce gang est très important», expliquent des sources proches de l’enquête au quotidien El Pais.

    «Ils ont fait des vols aller-retour depuis la péninsule (…) mais n’avaient pas d’aérodrome fixe et utilisaient des pistes d’atterrissage clandestines», confirment des sources officielles au quotidien ibérique.

    Le réseau était très bien organisé et comptait parmi ses rangs du personnel pour assurer les vols, mais aussi pour  effectuer d’éventuelles réparations.

    Outre les hélicoptères et les avions, les agents de la Garde civile ont saisi du matériel de communication et de navigation, des armes, 75.000 euros en espèces et une abondante documentation, note pour sa part l’agence EFE.

    Les perquisitions se poursuivront durant les prochains jours, et de nouvelles arrestations restent envisageables, indique l’agence.

    Share.

    Comments are closed.