Espagne: des migrants marocains ont déboursé jusqu’à 5.000 euros pour rentrer au pays

8348
DR.

Après la déclaration de la pandémie mondiale, certains observateurs ont été surpris de constater une migration inversée au niveau du détroit de Gibraltar. Un phénomène inédit au cours de ces dernières années qui a été évoqué par la Commission Européenne.

Dans des embarcations de fortune, parfois même à la nage, des migrants ont risqué leur vie pour regagner le Maroc depuis l’Espagne. Dans un rapport dont les détails ont été révélés par le quotidien El Pais ce 23 avril, la Commission Européenne affirme que «des passeurs de migrants font preuve d’une extrême flexibilité et adaptabilité dans leurs activités criminelles».

«Désormais (les passeurs) organisent également les voyages des migrants marocains en situation irrégulière fuyant le Covid-19 dans la direction opposée, c’est-à-dire de l’Espagne vers le Maroc», poursuit la même source.

 

Lire aussi: Migration clandestine: 21 personnes secourues et 2 cadavres repêchés près de Tan-Tan

 

Ces voyages sont néanmoins plus coûteux, écrit le quotidien. Si le prix oscille entre 400 et 1000 euros (4000 et 10.000 DH environ) pour rejoindre l’Espagne, quelques migrants ont déboursé jusqu’à 5400 euros (55.000 DH environ) pour regagner le Maroc, affirment des sources policières à El Pais.

Ils étaient une centaine à avoir déboursé cette somme pour débarquer ensuite sur une plage de Larache, fin mars derniers, alors que l’État d’urgence sanitaire avait déjà été décrété dans les deux pays voisins.

Toutefois, l’immigration irrégulière vers l’Espagne n’a pas cessé. Quelque 829 personnes ont rejoint clandestinement le pays ibérique entre le 15 mars et 15 avril. Mais avec le confinement général décrété dans plusieurs pays, le total des arrivées en Espagne depuis le début d’année a baissé.

Un rapport de la commission affirme qu’à la date du 19 avril, 6056 migrants ont débarqué dans le pays, soit une baisse de 24% par rapport à la même période en 2019.