Espagne: arrestation d’un animateur pour incitation à la haine contre une enseignante au Maroc

DR.

L’individu d’origine marocaine est accusé d’appel à la haine, d’appel à la violence, discrimination et atteinte à l’intégrité morale.

La police nationale a arrêté, ce samedi 30 mai à Esplugues (Catalogne) un animateur de radio pour avoir appelé à la haine et la violence contre Mina Bouchkioua, une enseignante installée et exerçant au Maroc, rapporte le média espagnol Publico.

L’homme en question et animateur d’une émission dans une radio locale de la localité de Cornellà de Llobregat, précise la même source. Dans une de ses émissions présentées en langue darija et fortement suivie par la communauté marocaine dans la région, l’animateur s’en est pris violemment à l’enseignante .

 

Lire aussi: Covid-19: l’Espagne décrète un deuil national de dix jours

 

Les propos de l’animateur ont scandalisé les internautes. Celui-ci dénonçait que «l’enseignante soit apparue sur les réseaux sociaux en train de boire un verre de vin», qui pour lui est «un manque de respect au Prophète». Son intervention a duré plusieurs minutes lors desquelles il est même allé jusqu’à insinuer que «si l’enseignante vivait d’un d’autres pays plus radicaux ils pourraient lui couper la tête pour ces actes», poursuit Publico.

La victime, une enseignante de philosophie basée au Maroc est une militante des droits de la femme, qui a fait parler d’elle pour ses «idées progressiste et critiques contre l’islam radical», affirme la police qui mène l’enquête. Ses propos n’auraient pas été cautionnés au Maroc non plus. L’école où elle enseigne l’a affecté un autre poste, affirme la même source.

L’animateur d’origine marocaine a été arrêté moins de 24 heures après l’éclatement de l’affaire. En plus d’être accusé d’appel à la haine, d’appel à la violence, discrimination et atteinte à l’intégrité morale, l’homme en question est en situation irrégulière en Espagne et devrait être expulsé vers son pays d’origine.