Errachidia: les autorités sanitaires s’inquiètent de la réapparition de la leishmaniose

5010
DR.

La réapparition des cas de leishmaniose à Errachidia inquiète les élus locaux et autorités sanitaires de la ville qui demandent une action rapide afin d’éviter la catastrophe.

La gravité de la situation a été soulevée par la députée du groupe socialiste, Fatiha Saddas, au sein de la Chambre des représentants. La parlementaire a décrit une situation « préoccupante », avec l’apparition de «foyers d’infection» de la maladie.

La maladie se serait principalement propagée au sein de communautés fragiles d’immigrés installés dans la ville, poursuit la même source citée par le quotidien Al Massae dans son édition du samedi 3 octobre.

 

Lire aussi: Plus de 3.500 cas de leishmaniose cutanée avérés enregistrés dans le royaume

 

La députée et les autorités sanitaires ont ainsi tiré la sonnette d’alarme, demandant une vaccination rapide de la population à risque et prévenir ainsi éradiquer l’une des maladies les plus dangereuses qui continue de faire des ravages. De plus, les autorités sanitaires ont également alerté sur les problèmes d’assainissement au niveaux de certains quartiers de la ville qui favorisent le pullulement du vecteur de la maladie.

Pour rappel, le Maroc dispose d’un programme baptisé « Plan de lutte contre les maladies à transmission vectorielle » pour venir à bout de la propagation de la leishmaniose cutanée. En 2018, plus de 3.500 cas de leishmaniose cutanée avérés ont été enregistrés dans le royaume.