Enquêtes: les Marocains plus branchés écologie que politique

1207
DR.

Deux enquêtes publiées cette semaine révèlent que les Marocains s’intéressent peu à la politique, mais qu’ils souhaitent l’adoption d’une politique contre le changement climatique.

Dans une grande enquête d’opinion publique jamais réalisée sur le changement climatique,  les Marocains font part de fortes inquiétudes face au changement climatique.

L’étude «Peoples’Climate Vote» réalisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Université d’Oxford établit ainsi que «68% des Marocains se disent inquiets et considèrent le changement climatique comme une urgence mondiale».

De plus, «52% d’entre eux estiment que des mesures d’envergure doivent être prises», dans l’immédiat par nos politiques dans six domaines d’action. Ces derniers champs urgents selon les sondés sont «l’énergie, l’économie, les transports, l’agriculture et l’alimentation, la nature et la protection des personnes», rapporte ce vendredi 5 janvier le quotidien Aujourd’hui le Maroc.

 

Lire aussi: Indice de Performance Climatique: le Maroc parmi les trois meilleurs pays

 

Plus tôt cette semaine, l’Institut des études sociales et médiatiques (IESM) a publié ses résultats quant à l’intérêt porté par les Marocains à la politique. Il en ressort que 60% des 875 personnes interrogées ne font pas confiance aux politiques et près de 28 % d’entre elles n’ont jamais voté.

Pour les sondés, ces partis devraient «doit améliorer les conditions de vie des citoyens (77,6%) », «œuvrer pour une meilleure qualité de l’enseignement (83%) et de la santé (79%)» et surtout «créer de nouvelles opportunités d’emploi (74%)».