Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier pour falsification de documents officiels

à 18:30

La Brigade nationale de la police judiciaire a ouvert, mardi, une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les actes criminels reprochés à un gardien de la paix relevant du secrétariat d'un service central, pour son implication présumée dans la falsification de documents officiels et le détournement de deniers publics.

Selon les données préliminaires de l'enquête, le gardien de la paix arrêté est soupçonné d'avoir falsifié des signatures et des cachets "des ordres de mission" pour bénéficier de frais de déplacement indus et de falsifier les signatures de fonctionnaires bénéficiaires de ces dépenses, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le fonctionnaire de police en question a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d'élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, précise la même source, notant que la DGSN a décidé la suspension temporaire de la personne concernée jusqu'à clôture de l'enquête judiciaire, et ce pour qu'elle puisse prendre les mesures disciplinaires administratives appropriées.