Emigration clandestine: interpellation de quatre passeurs à Salé

1187
Image d'illustration. DR.

Les éléments de la police de la sûreté provinciale de Salé ont interpellé, mercredi matin à la zone côtière de Hay Chmaou, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), quatre personnes pour leur implication présumée dans une affaire d’organisation de l’émigration illégale et de traite humaine, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les mis en cause, âgés de 24 à 38 ans et dont un fait l’objet d’un avis de recherche au niveau national pour crimes violents, ont été interpellés pour leur implication présumée dans la préparation d’une opération d’émigration clandestine via les voies maritimes, a précisé la DGSN dans un communiqué.

Les suspects étaient accompagnés de 33 ressortissants marocains candidats à l’émigration clandestine, dont quatre mineurs, a fait savoir la même source.

Par ailleurs, une opération de perquisition effectuée sur place a permis la saisie d’un bateau de pêche traditionnel et d’un véhicule léger appartenant à une société de location de voitures, en plus de sommes d’argent en devises nationales et européennes, soupçonnées de provenir de cette activité criminelle, selon la DGSN. Les principaux mis en cause ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du Parquet général compétent en vue de déterminer les liens internationaux de ce réseau criminel, alors que les autres candidats interpellés ont été soumis à une enquête judiciaire afin d’identifier les voies et les itinéraires de l’émigration illégale.