Embargo contre l'Iran: Bourita prévient les banques marocaines

3573

Dans le contexte de montée de tension entre l’administration Trump et l’Iran, le ministère des Affaires étrangères met en garde les banques marocaines contre toutes transactions financières ou commerciales avec le pays perse. 
Suite au retrait de l’Iran de l’accord nucléaire, les États-Unis d’Amérique viennent de lancer leur deuxième campagne de sanctions contre l’Iran, indique le quotidien Assabah dans son édition du lundi 13 août.
Les nouvelles sanctions concernent les transactions financières, les matières premières, les secteurs de l’automobile ou l’aviation commerciale. D’autres sanctions sont prévues par l’administration Trump. Ainsi, à compter du 4 novembre, les sanctions comprendront aussi le secteur des gaz, et pétrole, ainsi que la banque centrale iranienne.
À la suite de ces nouvelles mesures, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita s’est réuni avec le Groupement professionnel des banques au Maroc (GPBM). Lors de cette réunion, Bourita a incité les banquiers à prendre les précautions nécessaires dans leurs transactions en vue d’éviter toutes sanctions de la part des Américains.
En effet, l’administration américaine utilisera tous ses moyens de renseignements pour détecter toutes transactions avec l’Iran et sera intransigeante avec les pays qui briseront l’embargo.