Elections 2016: Jettou dévoile les sommes non restituées par les partis

265
Crédits photo : MAP.

La Cour des comptes a publié un rapport sur le financement des partis politiques, dédié aux compagnes électorales. 590 candidats n’ont pas présenté leurs justificatifs tandis que 101 ne l’ont pas déposé dans les délais, dont deux ministres.
Le premier président de la Cour des comptes a dressé un bilan sur le financement octroyé par l’état aux partis politiques pour la compagne électorale des législatives de 2016, à en croire Assabah du 16 novembre. Plus d’un tiers des têtes de liste n’ont pas rendu leurs justificatifs et d’autres ne l’ont pas rendu dans les délais fixés par la Cour des comptes. Ainsi, 590 têtes de listes sur 1407 n’ont pas présenté les justificatifs des dépenses qu’ils ont engagées lors de la campagne électorale alors que 101 candidats les ont présentés en dehors des délais.
Selon le quotidien arabophone, deux ministres de l’actuel gouvernement figurent sur la liste des retardataires. Il s’agit de Mohamed Yatim du PJD et de M’barka Bouaida du RNI. Dans les détails de ce rapport, on découvre que parmi les 817 candidats qui ont déposé leurs bilans dans les délais, 65 n’ont pas justifié leurs dépenses par des données détaillées.
Selon la même source, le montant total déclaré par l’ensemble des candidats a dépassé les 262 millions de dirhams. 66% de cette somme provient des «fonds personnels» des candidats et le reste a été fourni par les partis politiques, pour soutenir de leurs têtes de liste. Mais les juges de la Cour des comptes estiment que les candidats ont dépensé 271 millions de dirhams, ce qui constitue un dépassement du plafond fixé de 9 millions de dirhams. Assabah rapporte que les juges estiment que certains candidats n’ont pas tout déclaré dans leurs bilans.