El Othmani tente de faire revenir Ramid aux réunions du Conseil du gouvernement

Après que Mustapha Ramid se soit absenté quatre fois du Conseil de gouvernement afin de protester contre la non-publication de la stratégie nationale en matière de démocratie et des droits de l’homme au Bulletin officiel, El Othmani a décidé d’intervenir afin de régler la situation.
Mustapha Ramid, ministre des droits de l’Homme boycotte depuis des semaines le conseil du gouvernement. Selon le quotidien « Al Massae », Ramid refuse de s’y présenter tant que  le secrétaire général du gouvernement, Mohamed Hajoui, n’aura pas clarifié les raisons qui le poussent à ne pas publier la version actualisée du Plan national en matière de démocratie et des droits de l’homme (PANDDH) dans le Bulletin officiel.
La version actualisée du PANDDH a été adoptée le 21 décembre par l’exécutif et  prévoit 435 mesures déclinées en quatre axes principaux visant à consolider le processus des réformes politiques, à institutionnaliser la protection et la promotion des droits de l’Homme et à encourager les initiatives contribuant à l’émergence d’une démocratie participative.
Selon « Al Massae », Saad Eddine El Othmani est intervenu en essayant, plusieurs fois, de convaincre Ramid d’assister au conseil du gouvernement, en vain. Ce qu’il a poussé à envoyer une lettre d’urgence au secrétaire général du gouvernement afin de régler la situation une fois pour toutes.
Interrogé, jeudi 25 octobre, lors du point de presse suivant le conseil du gouvernement, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a, pour sa part, refusé de discuter de l’absence de Ramid au conseil du gouvernement. «Le ministre concerné a refusé d’aborder le sujet devant l’opinion publique, et moi aussi je ne me prononcerais pas» a-t-il déclaré à nos confrères d’Alyaoum24.