H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    A quelques jours seulement de la publication des arrêts de la Cour européenne sur le recours en annulation des accords de pêche et agricole, présenté par le Polisario, les partenaires économiques marocain et européen affichent leur symbiose.  

    C’est dans cette perspective qu’un accord, visant à renforcer le partenariat économique et commercial entre le Maroc et l’Union européenne afin de libérer son potentiel, a été signé, mardi, entre la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (GCEM), Business Europe et EuroCham, à Bruxelles.

    Dans ce contexte économique marqué par la reprise post-pandémique, les deux partenaires tablent sur cette nouvelle alliance, pour redynamiser la coopération stratégique et simplifier les échanges. Le but des deux parties est de donner un nouveau départ à ce partenariat, à la lumière des nouvelles exigences et contraintes économiques.

    Le pacte en question prône « une nouvelle démarche en termes d’investissement, basée sur la modernisation du cadre des relations commerciales et d’investissement entre le Maroc et son partenaire européen », souligne un communiqué conjoint.

    A cet effet, Chakib Alj, président de la CGEM a affirmé qu’«il est important aujourd’hui de donner un nouveau souffle à cette relation afin de bénéficier, ensemble, des opportunités qui se présentent».

     

    Lire aussi : Sahara: « l’Union européenne devrait suivre le pas » des Etats-Unis, affirme Jean-Louis Borloo

     

    Pour Pierre Gattaz, président de l’association patronale Business Europe, «il est nécessaire d’adopter le nouvel accord aux réalités commerciales du 21ème siècle et aux besoins des entreprises dans des domaines importants comme l’économie digitale ».

    Quant à Edwin Sluismans, président d’Eurocham, celui-ci a insisté sur « le fort potentiel de développement du commerce bilatéral que représente pour les entreprises des deux bords de la Méditerranée ».

    Ce partenariat dit stratégique sera mis à rude épreuve le jour de l’annonce des arrêts européens au sujet du devenir des protocoles de pêche et d’association. Verdict le 29 septembre!

    Share.

    Comments are closed.