Droit dans ses bottes, Ramid requalifie les homosexuels de « détritus »

1941

Malgré les critiques dont il a fait objet après sa sortie contre les homosexuels, le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme réitère ses propos et qualifie une nouvelle fois les homosexuels de détritus. 

Quelle mouche a encore piqué Mustapha Ramid? Le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, vivement critiqué pour ses propos homophobes déclarés le 28 septembre dernier en marge d’une réunion du CNDH à Rabat, le bras droit d’El Othmani en remet une couche et s’attaque à nouveau aux homosexuels.

Mustapha Ramid qui avait qualifié les homosexuels de « détritus » s’est exprimé la soirée du 17 octobre sur sa page facebook officielle: « Si j’ai qualifié la déviance sexuelle de saleté ou d’ordure, c’est en référence au comportement et non aux personnes concernées », y précise-t-il .

Mustapha Ramid estime que sa sortie rejoint les positions officielles du Maroc sur la question de l’homosexualité: « Certaines réactions ne font plus la différence entre la déclaration d’un ministre sur la déviance sexuelle au Maroc, et un autre en Europe, entre un ministre dans un pays qui considère encore cela un crime et un autre qui le considère comme étant un droit pour lequel on organise des fêtes et on signe des actes! ».

La première sortie de Mustapha Ramid avait provoqué la colère de la société civile, une lettre a été envoyée au chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani par l’Organisation marocaine des Droits de l’Homme (OMDH), la fondation Ait Eljid contre la violence, le Forum national pour la vérité et l’équité ainsi que l’association des alternatives du Maroc. Ces organismes, qui qualifiaient Ramid de « ministre du courant islamiste », appelaient même le roi, « chef de l’Etat, à pratiquer ses prérogatives constitutionnelles pour protéger les Droits et les libertés ».