Drame de Bouknadel: les enregistrements vidéo ont disparu

5044

Alors que les services de la gendarmerie royale de Rabat poursuivent leur enquête pour élucider les raisons qui ont causé le drame ferroviaire de Bouknadel, les vidéos supposées retracer les dernières minutes avant le déraillement du train ont disparu.  
L’enquête sur le drame ferroviaire de Bouknadel qui a fait 7 morts et 125 blessés, piétine. En cause, la disparition d’enregistrements vidéo du train. Selon le quotidien Al Massae du lundi 29 octobre, les enquêtes menées par la division du diagnostic judiciaire de la gendarmerie royale à Rabat ont révélé la disparition des bandes vidéo, qui retracent les derniers instants précédant le déraillement du train.
Lire aussi: Vidéo. Drame ferroviaire: la cause du déraillement révélée par un enregistrement audio?
Les enregistrements relatifs au trajet du train depuis son départ de la gare de Casablanca jusqu’au lieu de l’accident à proximité de Salé, auraient été effacés, selon le quotidien, pour des raisons inconnues. Interrogé par les gendarmes, aucun des techniciens de l’office national des chemins de fer (ONCF) n’a pu expliquer de manière convaincante aux enquêteurs pourquoi la vidéo avait été supprimée. Les gendarmes se demandent si cette suppression était préméditée ou accidentelle.
LIRE AUSSI: ONCF: trains inadaptés, sous-traitants véreux, stratégie floue... le témoignage accablant d'un ancien cheminot
Mardi, le procureur du tribunal de première instance à Salé avait publié un communiqué dans lequel il explique que c’est l’excès de vitesse qui a causé l’accident de train à Bouknadel. Le conducteur a été déféré en état de détention devant le Tribunal de première instance de Salé pour être jugé pour homicide et blessures involontaires.  Il est à noter que le conducteur du train figurait parmi les blessés de l’accident.