Domestique mineure torturée: un officier de police suspendu pour manquements professionnels

à 16:01

Le Directeur général de la sûreté nationale a décidé de suspendre provisoirement un officier de police de ses fonctions pour manquements professionnels dans le traitement préliminaire d’une plainte déposée par une domestique mineure qui aurait été torturée et menacée par ses employeurs.

Il s’agit d’un officier de police exerçant à l’arrondissement de Ben Msik. Cette décision vient à la suite des résultats de l'enquête administrative diligentée par l'Inspection générale, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Lire aussi: Casablanca: un couple accusé d'avoir torturé une domestique mineure placé en garde à vue

Le Directeur général de la Sûreté nationale a également adressé un blâme à un officier principal et à un commissaire principal de police, chef par intérim de l’arrondissement de police qui assurait la permanence lors du dépôt de la plainte et ce, à cause de transgressions et de manquements administratifs relevés par le rapport de l’Inspection générale.

Lire aussi: Le contrat de travail obligatoire pour les travailleurs domestiques à partir du 2 octobre

Pour rappel, une mineure âgée de 13 ans et originaire de Sidi Slimane avait déposé plainte contre ses employeurs pour torture. Selon un précédent communiqué de la DGSN, l'expertise médicale qu'elle a subi avait prouvé qu'elle a été victime de violences et de torture. Le couple soupçonné de l'avoir employé et torturé a par ailleurs déféré, le 23 février, devant le parquet après la fin de l'enquête préliminaire et l'écoulement du délai de la garde à vue.