Doha: le roi s’entretient avec l’émir du Qatar

2527
MAP

Dans le cadre de la visite officielle que le roi Mohammed VI effectue à l’Etat du Qatar, à l’invitation de l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, le Souverain a eu, dimanche au « Diwan Emiri” à Doha, des entretiens avec Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani.

Après la rencontre élargie à plusieurs hauts responsables des deux pays, le roi et cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani ont eu un entretien en tête-a-tête.

Les entretiens entre le roi et l’émir du Qatar ont porté sur l’excellence des relations entre les deux pays frères et la ferme volonté des deux Chefs d’Etat de consolider davantage la coopération dans différents domaines. Les deux Chefs d’Etat ont également échangé sur des sujets d’intérêt commun d’ordre régional et international.

La visite officielle qu’entame ce dimanche le roi Mohammed VI à Doha, vient réaffirmer la détermination de construire un processus continu et croissant des relations entre les deux pays sur une base solide à même de consolider l’esprit de partenariat et de renforcer les intérêts communs.

Cette visite officielle du souverain intervient après la visite de fraternité et de travail effectuée par le Roi à Doha en avril 2016, dans le cadre de la tournée royale dans des pays de la région.

En juin 1996, les deux pays ont conclu un accord prévoyant la création d’une haute commission mixte pour le suivi de la mise en œuvre des conventions et explorer davantage d’opportunités de coopération, et dont la dernière et sixième session a été tenue en avril 2016.

Quelque neuf conventions, programmes exécutifs et mémorandums d’entente ont été signés lors de cette sixième session de la Haute commission mixte maroco-qatarie, dans les domaines juridique et judiciaire, du transport maritime et de la coopération entre l’Agence nationale des ports et la société qatarie de gestion des ports, outre le programme Boudour pour les jeunes Marocains entre l’institution Seltek et l’institution Attawfik de micro-finance.

Néanmoins, les échanges commerciaux bilatéraux demeurent en deçà des aspirations des deux parties, de leurs potentialités et besoins réels. Ainsi, la valeur de ces échanges n’a pas dépassé 704 millions de dirhams en 2015, dont 186 MDH d’exportations marocaines représentées par des produits manufacturés, des produits alimentaires, outre des matériels de construction, avec une balance favorable pour le Qatar, qui exporte vers le Royaume des produits en plastique et dérivés, le soufre brut et l’aluminium.

Selon les chiffres de l’office des changes, les importations du Maroc en provenance du Qatar avoisinent 532,84 MDH en 2016, contre 191,05 MDH en 2017, tandis que le Maroc a exporté vers l’Emirat environ 111,32 MDH en 2016, contre 65,83 MDH en 2017.

En ce qui concerne les investissements qataris au Maroc, ils ont atteint, selon des chiffres officiels environ 3,4 milliards dirhams (quelque 340 Millions dollars) en 2013, avant de grimper en 2014 à 4,5 MMDH (environ 450 Millions dollars), soit 12,3 pc de la totalité des investissements étrangers. Lors des trois premiers mois de l’année 2015, ces investissements se sont chiffrés à 3,4 milliards de dirhams. Ces investissements concernent des secteurs essentiels comme l’industrie, le tourisme, des projets d’énergie renouvelable, outre les projets d’infrastructure.