Document. Voici les membres du comité de pilotage de l’opération de privatisation

856
MAP

Le roi Mohammed VI a nommé les membres du comité de pilotage de l’opération de privatisation des opérations de privatisation actées dans le cadre de la loi des Finances pour l’exercice de 2019.

On connaît désormais la composition du comité de pilotage de l’opération de privatisation stipulée dans le cadre de la loi des Finances 2019. Publié dans le dernier numéro du bulletin officiel du lundi 29 avril 2019, le décret n ° 1.19.77 du 18 avril 2019 désigne les membres du comité de la privatisation et les membres de la commission chargée de l’évaluation de la privatisation des entreprises publiques.

Le comité de la délégation des établissements publics au secteur privé compte : Zouhair Chorfi, Mohamed Seddiki, Khalid Safir, Mounia Boucetta et Fouzia Zaaboul. Pour ce qui est du comité chargé de la valorisation des établissements en vue de leur privatisation, il est composé de : Abdelatif Jouahri, Ahmed Reda Chami, Mohamed Amine Benhlima, Hassan Boubrik, Amina Benkhadra, Ghizlane Guedira et Diae El Oudghiri.

Le Conseil du gouvernement avait adopté le projet de loi 91.18, qui modifie et complète la loi 39.89 prévoyant la privatisation de plusieurs sociétés détenues en majorité ou totalement par l’État. Il en résulte que La Mamounia et la centrale électrique de Tahaddart, sont les deux premières entreprises qui feront l’objet prochainement de la procédure de privatisation.

Lire aussi: Privatisations 2019: voici les entreprises éligibles et celles recalées

En revanche, plusieurs sociétés ont été recalées de cette opération de privatisation. Il s’agit de la société de textile de Fès (COTEF), de CIH Bank, de la Société commerciale de charbon et bois (Sococharbo). À ceux-ci s’ajoutent l’usine de fabrication des briques et des tuiles (BTNA), la Société chérifienne des sels (SCS) ainsi que deux hôtels, à savoir «Asmae» et «Ibn Toumert».