Un dinosaure méconnu découvert au Maroc

644

L’un des derniers dinosaures à avoir vécu en Afrique avant l’extinction de l’espèce a été découvert dans la mine de phosphates de Sidi Chennane.

C’était il y a 66 millions d’années. Le nord de l’Afrique était peuplé de dinosaures, plus petits que le Tyrannosaurus rex (T-rex) du nord de l’Amérique, d’après l’auteur de la découverte, le Dr Nick Longrich de l’Université de Bath. C’est dans les mines de phosphate de Sidi Chennane à Oulad Abdou Basin qu’a été découvert un fragment rare d’une mâchoire, identifié par Longrich et d’autres chercheurs marocains, espagnols et français, comme appartenant aux Abelisaures de la nouvelle espèce du Chenanisaurus barbaricus.

Les dents du fossile étaient usagées, preuve d’une mastication des os, ce qui laisse suggérer que le Chenanisaurus était un prédateur comme le T-rex. Ce prédateur bipède est plus petit et a des bras très fins par rapport aux tyrannosaures connus. Il est recouvert d’écailles, contrairement au T-rex qui était partiellement en plumes, et son cerveau et sa face sont plus petits.

Alors que le tyrannosaure dominait en Amérique du Nord et en Asie, le Chenanisaurus était au sommet de la chaîne alimentaire à la fin de la période crétacée en Afrique, en Amérique du Sud, en Inde et en Europe.

Cette découverte est très rare, car ce dinosaure provient des roches marines, souligne le Dr Longrich qui ajoute: «C’est un peu comme si on partait à la chasse aux fossiles de baleine et qu’on trouvait un fossile de lion. Les mines de phosphates sont tellement riches, c’est comme acheter un million de tickets de loterie, donc nous avons en effet eu de la chance de trouver un dinosaure comme celui-ci

Cette découverte est très importante pour la compréhension de l’histoire du Monde avant la disparition des dinosaures décimés par des météorites. Elle va permettre de connaître la faune durant la période crétacée et spécifiquement dans l’hémisphère sud.