Diapo/vidéo. Le Maroc célèbre le 77e anniversaire du Manifeste de l’Indépendance

1245

Le Maroc célèbre aujourd’hui le 77e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance. Le 11 janvier 1944, 66 nationalistes résistants (dont une femme) prenaient le risque énorme à l’époque de signer un manifeste public revendiquant l’arrêt du Protectorat français et l’indépendance du Maroc.

 

 

 

L’histoire de la lutte nationale pour l’indépendance est jonchée de moments charnières, à l’instar du soulèvement contre le « dahir berbère » de 1930, la présentation au gouvernement français d’un plan de réformes (1934 et 1936) par le Comité d’Action marocain, considéré comme l’embryon du Mouvement national, et la présentation du Manifeste de l’Indépendance, le 11 janvier 1944.

Ce jour-là, la signature du Manifeste de l’indépendance par soixante-sept membres du mouvement national, dont une femme (Malika El Fassi), et sa remise aux autorités coloniales et aux représentations de trois puissances (États-Unis, Grande-Bretagne et Ex-Union soviétique), dans lequel l’indépendance du Maroc avait été réclamée, était un message fort et sans détours exprimant le refus catégorique des Marocains de continuer de vivre sous tutelle et symbolisant le vœu exprimé par toute une Nation afin de redresser le cours de l’histoire.

 

Lire aussi : Diapo. Il y a 65 ans, le Maroc recouvrait son indépendance

 

Dans un communiqué publié à cette occasion, le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de la libération (HCAR) souligne que le Manifeste de l’Indépendance comprenait un ensemble de revendications politiques, dont celles qui ont trait à la politique générale et qui prévoient, entre autres, l’indépendance du Maroc sous le leadership du Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef et l’adhésion du Maroc à la Charte atlantique, laquelle avait reçu le soutien du président américain de l’époque, qui a estimé logique l’ambition du Maroc de reconquérir sa liberté.

Le Manifeste de l’Indépendance, poursuit le communiqué, fut une révolution nationale au sens complet du terme et sut refléter l’esprit consciencieux et le sens de maturité des Marocains. Cette révolution témoigna, de surcroît, de leur capacité et de leur volonté de défendre leurs droits légitimes ainsi que de leur insistance à poursuivre le chemin de la lutte avec acharnement contre l’expansionnisme étranger.