Diapo/Vidéo. «African Lion 2021» à Agadir: 7.000 participants de 9 pays engagés

410
Crédits : FAR-Maroc

L’exercice militaire combiné maroco-américain «African Lion 2021» a démarré ce lundi 7 juin à Agadir au Maroc, en Tunisie et au Sénégal, avec la participation de plus de 7 000 militaires de neuf pays et de l’OTAN.

L’African Lion qui en est à sa 17e édition «est le plus grand exercice annuel conjoint du Commandement américain pour l’Afrique et un excellent exemple de l’engagement à long terme des États-Unis envers l’Afrique et de la reconnaissance de l’importance stratégique de l’Afrique pour les États-Unis», a déclaré le Commandement américain pour l’Afrique, le général de l’armée américaine Stephen Townsend.

L’exercice multi-domaines, multi-composants et multinational, emploiera une gamme complète de capacités de mission dans le but de renforcer l’interopérabilité entre les pays partenaires et d’améliorer la capacité d’opérer dans le théâtre d’opérations africain, indique un communiqué du Commandement Américain pour l’Afrique.

“Cet exercice est une question de préparation: disponibilité de nos partenaires et disponibilité de nos forces. Il rassemble diverses idées, expériences et capacités, ce qui fait de nous des partenaires plus forts et une force multinationale plus compétente”, a déclaré Townsend.

Les activités d’African Lion sont réparties à travers le Maroc, de la base aérienne de Kénitra au nord à Tan-Tan et au complexe d’entraînement de Ben Guerir Labouhi plus au sud, précise-t-on, faisant savoir que des activités se déroulent également au Sénégal et en Tunisie.

Un exercice d’entraînement aérien, coordonné par les forces aériennes américaines pour l’Europe et l’Afrique, mettra en vedette des manœuvres aériennes américaines et marocaines, notamment des bombardiers, des chasseurs et des ravitaillements en vol.

Les manœuvres navales comprennent un exercice de tirs navals et de multiples manœuvres en mer impliquant les marines américaine et marocaine et des capacités de réponse aux crises, explique le communiqué, notant que les aviateurs de l’US Air Force de la Garde nationale aérienne de l’Utah organiseront un événement d’assistance civique humanitaire au Maroc.

L’Utah est en partenariat avec le Maroc dans le cadre du programme de partenariat d’État du Commandement américain pour l’Afrique, fait savoir le communiqué, précisant qu’il y a 15 nations africaines dans le programme de partenariat d’État.

 

Lire aussi: La lutte contre le terrorisme au cœur des manœuvres militaires de African Lion 2021 qui se tiendra au Sahara marocain

 

Selon M. Townsend, “African Lion est essentiel pour établir et renforcer des partenariats dans la région. Il offre une opportunité d’apprentissage mutuel entre les États-Unis et nos partenaires africains et profite aux participants en renforçant l’interopérabilité et les efforts collectifs visant à renforcer la sécurité et la stabilité dans toute la région”.

Au Sénégal, les militaires américains et sénégalais démontreront leur capacité combinée à se déployer et à s’intégrer rapidement en réponse à une crise, tandis qu’en Tunisie, les forces armées américaines et tunisiennes mèneront des exercices de poste de commandement et une formation tactique de petites unités, précise la même source.

L’importance de la formation et la capacité d’apprendre à fonctionner dans un environnement COVID-19 ont fait d’African Lion 21 une priorité, estime le Commandement Américain pour l’Afrique dans son communiqué.

“COVID 19 n’a pas changé notre concentration sur l’engagement avec nos partenaires africains”, a déclaré M. Townsend, ajoutant qu’”en raison de l’annulation d’African Lion l’année dernière, nous avions une longueur d’avance dans la planification de l’exercice de cette année”.

 

Lire aussi: African Lion 2021: voici la vraie raison de l’absence de l’Espagne aux manœuvres militaires

 

“Nous comprenons à quel point cette formation est importante pour nos forces et nos partenaires et comment mieux opérer dans un environnement COVID dégradé”, a poursuivi le commandant américain, soulignant que “nous assurerons une formation réussie tout en prenant les mesures de précaution COVID 19 nécessaires pour ce faire”.

La responsabilité principale de l’exercice African Lion en 2019 du Corps des Marines des États-Unis avait été assurée par la force opérationnelle de l’armée américaine pour l’Europe méridionale et l’Afrique, conclut le communiqué.