Diapo. Souss-Massa: lancement de projets de l’arganiculture et visites de sites d’irrigation

200
DR.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a effectué le mardi 16 février 2021, une visite de terrain au niveau de la Province de Chtouka Ait Baha (Région de Souss-Massa), et a procédé au lancement de projets de développement agricole. 

Le ministre était accompagné durant cette visite du Wali de la Région de Souss-Massa, du Président de la Région, du Gouverneur de la Province Chtouka Ait Baha et d’une importante délégation de responsables du ministère.

La visite a porté sur le suivi de projets lancés au niveau de la province de Chtouka Ait Baha dans le cadre du Plan Maroc Vert et le lancement de nouveaux projets de développement agricole et rural dans le cadre de la stratégie «Génération Green 2020-2030», indique un communiqué du ministère.

Il s’agit de la visite de la station de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation et l’alimentation en eau potable du Grand Agadir, du lancement de travaux de réhabilitation des routes au niveau du périmètre irrigué du Massa, de la visite du domaine expérimental de l’INRA et le lancement des travaux de plantation de l’arganier sur 406 ha au niveau des communes territoriales de Belfaa et Ait Milk.

 

Lire aussi: Vidéo. Akhannouch à Kelâa Sraghna pour lancer le projet des cactus résistants à la cochenille

 

Au niveau des communes territoriales de Sidi Bibi et Inchaden, le Ministre s’est enquit de l’état d’avancement des travaux d’installation des réseaux d’irrigation du périmètre de Chtouka programmés dans le cadre du projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de Chtouka et l’alimentation en eau potable du Grand Agadir. Il s’est également arrêté sur l’état d’avancement de la station de dessalement du projet.

Pour rappel, les travaux sur le réseau d’irrigation ont été lancés par le roi Mohammed VI en février 2020 à partir de la station de l’eau de mer d’Agadir .Ce réseau est composé de conduites d’adduction sur 22 km, 5 stations de pompage, un réseau de distribution de 487 km de conduites et un réseau de raccordement de 300 km desservant 1.300 bornes d’irrigation. Le taux global d’avancement est d’environ 56% et le linéaire posé à ce jour est de 250 km, conclut le communiqué.