Diapo. Najat Vallaud Belkacem au salon du livre de Casablanca

138

L’ancienne ministre de l’Education nationale française, Najat Vallaud Belkacem a participé à une table-ronde sur «la gestion de la diversité dans la cité», organisée par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) au SIEL, dimanche 17 févier.

La rencontre a connu la participation de Roland Ries, maire de Strasbourg et la présence du ministre de la culture et de la communication, Mohammed Laarej. Au début de son intervention, Najat Vallaud-Belkacem a expliqué qu’elle n’a commencé à prendre conscience des différences que quand elle a commencé à faire de la politique.

Selon le site du CCME, elle a aussi soulevé la question des quotas des femmes ou de la diversité qui «font croire que l’on est là de façon indue juste parce qu’on fait partie de la diversité et non parce qu’on vous le mérite». «La mixité sociale et ethnique est une question que j’ai voulu prendre à bras le corps car c’est ce qui permet aux populations d’évoluer» a-t-elle expliqué.

Lire aussi : Quand Najat Vallaud-Belkacem s'imagine un destin présidentiel

Selon Vallaud Belkacem, «des études ont montré que l’on vit beaucoup mieux avec des prochains qui ne vous ressemblent pas», d’où tout l’intérêt de «produire des politiques pour contrer les arguments de haine en réhabilitant le progressisme et les idées altruistes».