Diapo. L’hôpital marocain déployé à Beyrouth commence à prodiguer ses services

1827

L’hôpital militaire de campagne déployé, sur instruction du roi Mohammed VI, à Beyrouth après l’explosion tragique survenue dans le port de la capitale libanaise a commencé, lundi, à prodiguer ses services au profit des blessés.

Cet hôpital de campagne est composé de 150 personnes, dont 45 médecins de diverses spécialités (réanimateurs, chirurgiens, traumatologues, ORL, ophtalmologues, traitement des brûlés, neurochirurgiens, pédiatres, pharmacien), ainsi que des infirmiers spécialisés et des éléments de soutien.

L’hôpital, dont le lancement s’est déroulé en présence de l’ambassadeur du Maroc au Liban M’hammed Grine, abrite un bloc opératoire, des unités d’hospitalisation, de radiologie et de stérilisation, un laboratoire, une pharmacie et des installations sanitaires, administratives et logistiques.

Il vise à fournir des prestations médicales aux blessés de l’explosion qui a secoué le port de Beyrouth, et à les aider à surmonter les répercussions de cette tragédie, a déclaré à la MAP le directeur de l’hôpital de campagne, le Professeur ChekKar Kacem.

La structure dispose de tous les moyens permettant de soigner les blessés de la catastrophe qui a frappé le port de la capitale libanaise, a-t-il affirmé. Elle dispose de plusieurs installations et équipements sanitaires, dont des lits médicaux et une salle de chirurgie équipée, elle fournira aux patients divers services médicaux dans de nombreuses spécialités, mais aussi d’autres services tels que la réalisation d’analyses médicales et la distribution de médicaments, a ajouté le responsable.