Diapo. Les nouveaux bus de Casablanca déjà caillassés

6043

À peine mis en circulation depuis la matinée de ce lundi 15 février, des actes de vandalisme ont déjà été constatés au niveau des nouveaux bus de Casablanca. 

Le coup d’envoi officiel de la mise en exploitation de la nouvelle flotte a eu lieu vendredi dernier en présence du wali de la région Casablanca-Settat et d’autres responsables. Dans un premier temps, 450 bus neufs ont été mis en service dès ce lundi 15 février, et seront renforcés progressivement pour atteindre un parc de 700 bus neufs au total d’ici la fin de l’année.

À peine mis en service dans la matinée, les nouveaux bus ont déjà connu des actes de vandalisme avec notamment des vitres caillassées.

Le directeur général d’Alsa Al-Baida, Mehdi Safwane a expliqué que la nouvelle flotte de 450 bus qui atteindra les 700 véhicules à fin 2021, est équipée en caméras (haute définition) pour contrôler les gestes et agissements des fouteurs de troubles qui ne respectent pas les lois en vigueur, dans le but de garantir un fonctionnement fluide et agréable aux usagers.

Ces caméras, explique M. Safwane, sont contrôlées instantanément grâce à une plateforme de suivi implantée au niveau du siège de la société, ajoutant que le chauffeur peut rejoindre à tout moment le siège pour informer sur les actes de vandalisme et appeler à une intervention immédiate.

La manière forte avec laquelle la RATP Dev a réussi à protéger les tramways de Casablanca contre les casseurs peut inspirer les équipes d’Alsa Al-Baida. Tout acte de détérioration doit être réprimé sans concession, dans le cadre de la Loi.

Il est rare d’entendre parler de tels agissements sur le réseau du tramway, où tout dépassement suit son cours normal devant la Justice, ce qui a dissuadé les fauteurs de troubles à réfléchir mille fois avant de commettre leurs forfaits.

Le même phénomène s’était produit lors de la mise en service des nouveaux bus à Rabat en 2019. Des actes de vandalisme avaient été recensés dès les premiers jours de circulation des nouveaux bus dans la capitale. Un jeune homme de 17 ans avait été arrêté à Salé et déféré devant le procureur du TPI de la ville. Trois autres individus, âgés de 22 à 25 ans, avaient été arrêtés et mis en garde à vue pour incitation sur les réseaux sociaux à endommager les nouveaux bus urbains.

Pour rappel, le but de cette nouvelle flotte est de renforcer le réseau desservi par ECI/Al Baida, en priorité les secteurs qui nécessitent plus de transports comme ceux concernés par le programme de relogement des personnes vivant dans des habitations menaçant ruine.

Il s’agit notamment des communes de Sidi Moussa Ben Ali, Sidi Moussa Ben Majdoub, Chellalate, Ben Yakhlef (Préfecture de Mohammadia), Sidi Hajjaj, Tit Mellil et Majattia Ouled Taleb (Province de Médiouna), Ville Ennasr/Ouled Saleh, Khyayta/Ouled Azzouz, Zaouia et Zone Industrielle de Nouaceur (Province de Nouaceur) et des quartiers Salmia 1 et 2 et la Zone industrielle de Sidi Bernoussi.