Diapo. Taroudant: les bénévoles belges investies depuis plusieurs années dans le développement de la région

209

Dans un entretien livré au site électronique Goud, le président de l’association Tiwizi de Taroudant qui a collaboré avec une association belge pour la reconstruction d’une route dans sa région, raconte son expérience avec les bénévoles belges au cœur de différentes polémiques depuis plusieurs jours. 

 

 

Le président de l’association Tiwizi de Taroudant, Ait Addi, a révélé plusieurs informations concernant les bénévoles belges venues construire une route dans la région. Selon Ait Addi, ces bénévoles sont membres de l’association Board avec laquelle collabore l’association Tiwizi depuis maintenant 14 ans. Ait Addi explique que depuis 2004, les deux associations mènent plusieurs activités concernant la construction d’infrastructures, ou l’organisation d’activités culturelles. Une dizaine de bénévoles faisant partie de l’association y participe chaque année. Mis à part les belges, certains bénévoles viennent d’autres pays européens. Et certains d’entre eux sont chercheurs(ses), professeures, ou étudiant(es).

« Cette année, on a construit un centre socio-culturelle. Puis on est passés à l’aménagement des infrastructures et au carrelage. C’est de là que vient la photo qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux », explique Ait Addi.

 

Lire aussi: Un élu PJD doute des motivations des bénévoles belges à cause de leur tenue

 

Ait Addi ajoute que les bénévoles sont chaque année bien accueillies par les habitants de la région qui les respectent et les invitent à plusieurs festivités dont des mariages où elles portent les tenues traditionnelles.

« Cette année, tout a changé à cause de commentaires et de publications sur Facebook à propos d’une photo où les bénévoles portaient des habits d’été tout à fait normaux. Mais chacun l’a interprété selon sa façon de penser. Certains ont même utilisé la photo à des fins politiques alors qu’on mène ce genre d’activités depuis des années », estime le président de l’association.

« J’ai été vraiment choqué parce qu’il y a beaucoup de gens qui parlent sans aucune connaissance de la région, ou de la souffrance de ses habitants. Quant au parlementaire qui a critiqué le travail des bénévoles, je veux lui dire qu’il ne sait rien de ce que l’on fait et que sa place n’est pas au parlement », déclare Ait Addi.

 

Lire aussi: Vidéo. Quand des bénévoles belges construisent une route pour un douar près de Taroudant

 

Ait Addi considère que ce qui s’est passé, alors que l’association mène ses activités depuis 2004, prouve que les mentalités dans le pays ne sont pas vraiment en cours d’évolution. Dans l’entretien avec Goud, il profite également pour réclamer aux autorités concernées d’ouvrir une enquête avec l’élu PJD qui, selon lui, « nuit à l’image et au tourisme du pays », et appeler les autorités à combattre les idées obscurantistes chez certains enseignants.

Les bénévoles belges ont par ailleurs quitté la région après que leur projet se so terminée.