En images, le dispositif d’accueil des Marocains bloqués à Sebta

Opération de rapatriement des Marocains bloqués à Sebta./DR

Environ 300 Marocains bloqués par la pandémie dans l’enclave espagnole de Sebta ont été rapatriés ce vendredi. Quelque 200 autres pourraient l’être dans les prochains jours.

 

Lee gouvernement marocain a fourni aux autorités espagnoles une liste de citoyens autorisés à rentrer, et depuis 10H30 (08H30 GMT) ce vendredi, ces personnes ont quitté Sebta en bus pour rejoindre le Maroc, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la préfecture de l’enclave.

Leurs profils sont variés: « des familles qui venaient faire du tourisme, des travailleurs transfrontaliers et des employées de maison », a-t-il ajouté. « Le but est que les citoyens marocains qui se trouvent ici puissent sortir au fil des prochains jours », a-t-il expliqué.

Outre les 300 personnes qui auront pu sortir vendredi, « environ 150 à 200 » autres Marocains espèrent pouvoir rentrer chez eux prochainement, a-t-il ajouté. En revanche, certains citoyens marocains, généralement employés à Sebta, ont préféré rester sur place, selon lui.

 

Lire aussi: Vidéos. Après un rapatriement partiel, des Marocains bloqués à Sebta manifestent

 

D’autres rapatriements sont prévus depuis l’enclave de Melilla, où quelque 200 Marocains ont pu être évacués à la mi-mai, selon le porte-parole.

Environ 31.800 Marocains sont bloqués aux quatre coins du monde depuis la suspension mi-mars des liaisons aériennes depuis et vers le Maroc. Le Premier ministre Saad-Eddine El Othmani a affirmé mercredi que les « scénarios » pour un rapatriement étaient « fin prêts », sans avancer de date.

Les personnes bloquées, qui étaient en voyage d’affaire, touristique, visite familiale etc. multiplient les appels à l’aide, avec sit-in, lettres ouvertes et campagnes sur les réseaux sociaux. En vain…

 

Lire aussi: Vidéo. A Melilla, les Marocains en voie de rapatriement parqués sans respect des normes sanitaires

 

Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 10 juin et aucune annonce de réouverture des frontières n’a été faite pour l’instant.