Diapo. Hirak: ambiance électrique à la cour d’appel de Casablanca avant le verdict

Après la fin de la plaidoirie du parquet et le refus des avocats de la défense de plaider, conformément à la demande des détenus, le verdict sera annoncé ce soir dans le procès du Hirak du Rif.

Attendu le mardi 26 mars dernier, le verdict de la Cour d’appel de Casablanca dans le procès du Hirak du Rif sera prononcé aujourd’hui. Le président de la Cour a décidé de reporter l’annonce de son jugement à ce vendredi pour permettre aux détenus du Hirak d’avoir un dernier mot avant la fin du procès. L’ensemble des accusés ont boycotté les phases du procès sauf le journaliste Hamid Elmahdaouy, qui a demandé à ses avocats d’assurer sa défense.

Les avocats, les journalistes, les représentants des ONG marocaines et étrangères viennent d’investir la salle 7 de la Cour d’appel de Casablanca et attendent toujours le début du procès. Un sit-in de solidarité pour la libération des prisonniers du Hirak sera organisé devant la Cour d’appel. Il sera organisé à l’appel du comité de soutien aux prisonniers du Hirak du Rif à Casablanca.

Le procès en appel des 53 détenus du Hirak avait commencé le mercredi 14 novembre 2018. En première instance, la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a prononcé des peines allant d’un à 20 ans de prison à l’encontre les détenus du Hirak du Rif et aucun acquittement n’a en revanche été prononcé.

Le leader du mouvement Nasser Zefzafi a écopé de 20 ans de prison pour complot contre la sécurité de l’Etat. La même peine a été prononcée à l’encontre de Nabil Ahemjik. Zakaria Aghrouch a lui été condamné à 15 ans de prison ferme. La défense des détenus espère un dénouement de ce dossier.