Diapo. Casablanca: élagage des arbres hors-saisons, un vrai massacre à la tronçonneuse

3494

Depuis quelques jours, les Casablancais assistent, ahuris, à l’élagage jugé violent des arbres ornant trottoirs et jardins de la ville. 

Depuis une semaine, les services d’élagage de la ville de Casablanca font leur travail dans divers arrondissements. Plusieurs internautes ont souligné une manière inhabituelle de procéder ainsi que le caractère hors-saison de cette action, notamment dans la groupe Save Casablanca. Des arbres sont coupés à même le tronc, ne laissant vivre quasiment aucune branche.

Les internautes ont souligné le fait la réglementation européenne prévoit l’interdiction de tailler les haies et les arbres durant la période de reproduction et de nidification des oiseaux du 1er avril au 31 juillet. Ils s’étonnent que les services de la ville mettent en place cette action à quelques jours de l’été.

Certains critiquent la coupe trop destructrice, quand d’autres la considèrent normal pour que « les feuilles mortes se renouvellent avec de nouvelles pousses ». La plupart s’interroge sur les compétences des paysagistes des services de la ville, dénonçant un véritable « massacre ».

« Normalement la taille se fait en automne. On coupe jamais toutes les branches , il y a une façon de faire selon les différentes espèces. La formation des paysagistes est médiocre. En plus des moyens ridicules mis à disposition », se plaint une Casablancaise.

« Comme les arbres ne sont pas traités, les feuilles sont infectées par des bactéries. Donc il faut couper les branches. C’est la situation que nous avons vécu dans notre rue , nous avons écrit à plusieurs reprises à la commune qui a finalement dépêché des agents pour couper les branches des arbres et actuellement elles ont repoussé avec des feuilles saines », explique de son côté une citoyenne.

 

Lire aussi : Diapo. Des milliers d’arbres transplantés à Casablanca

 

Un autre internaute met en exergue le rôle de parasol naturel fourni par l’arbre urbain. Cet élagage « empêchera le rôle de rafraîchissement de la rue en été, une rue avec de beaux arbres faisant de l’ombre, peut diminuer de 3 a 4 degrés la température, à l’échelle d’une ville comme Casablanca ça change complètement la qualité de vie, de l’air, la diminution de la pollution donc des maladies respiratoires, etc etc etc je vous laisse imaginer la suite ».

Beaucoup supposent que cet élagage inopportun vient servir les intérêts de revendeurs de bois et regrettent l’inaction des élus.

De manière générale, les jardiniers conseillent d’élaguer en automne, après la chute des feuilles, quand les arbres sont au repos, mais avant qu’il ne fasse trop froid et surtout qu’il ne gèle. Il est néanmoins de plus en plus courant d’élaguer à la fin du printemps et en été pour favoriser une cicatrisation plus rapide.

Dans les villes, les arbres doivent respecter certaines hauteurs et ne pas trop déborder sur des appartements ou réseaux électriques. Il est donc indispensable de les tailler, mais de façon raisonnable et en douceur. Un arbre taillé subit un stress et ce qui est coupé en surface se répercute sur le système racinaire, le fragilisant.

Régis Perrin, responsable des services espaces verts de la ville de Rombas en Moselle estime que «moins on touche à un arbre, mieux c’est. Quand on toilette un arbre, on l’affaiblit», lit-on sur le site Ecotree.