Diapo. Deux hôpitaux et 180 tonnes de médicaments livrés à Rissani et Erfoud

645

L’offre de soins dans la région de Drâa-Tafilalet vient d’être renforcée avec la construction de deux nouveaux hôpitaux de proximité dans les villes de Rissani et Erfoud.

Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a donné vendredi le coup d‘envoi des travaux de construction d’un nouvel hôpital de proximité à Rissani.

Edifié sur un terrain de 4 ha avec une capacité de 45 lits, ce projet sera réalisé dans trois ans pour un montant d’environ 98 millions de dirhams.

Par la suite, le ministre a procédé en présence du Wali de la région de Drâa-Tafilalet et Gouverneur de la province d’Errachidia, Mohamed Benribag, à la remise des clés de cinq ambulances équipées de matériels biomédical et de huit unités médicales mobiles destinées aux centres de santé dans les zones rurales de la région.

El Ouardi a également remis, à cette occasion, un lot de médicaments et de dispositifs médicaux à la direction régional de la Santé destinés aux établissements de soins relevant de la région.

Ce lot de 180 tonnes comprend notamment les médicaments pour le traitement des maladies cardiovasculaires, le diabète, l’asthme, les maladies mentales et psychique, la thalassémie, l’ulcère, les maladies d’insuffisance rénale, outre le matériel médical pour l’accouchement.

Le ministre a, en outre, remis 200 chaises roulantes à la direction régionale de la Santé destinées aux centres de santé et aux hôpitaux de la région ainsi qu’aux patients nécessiteux et à revenu limité.

Dans la ville d’Erfoud, le ministre s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de construction d’un hôpital de proximité.

Doté d’une capacité de 86 lits, le nouvel hôpital sera édifié sur un terrain d’environ 4 ha pour un montant estimé à 120 millions de dhs. Les travaux de construction ont atteint un niveau d’exécution d’environ 40%.

Selon le ministre, cette visite de travail dans la province d’Errachidia s’inscrit dans le cadre de la politique menée par son département visant à renforcer l’offre de soins dans la région de Drâa-Tafilalet et à réduire les disparités territoriales.

Avec MAP