Deux Syriens arrêtés au Maroc pour financement d'activités criminelles

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a arrêté, mardi matin, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire national, deux ressortissants syriens résidents légalement au Maroc, pour leur implication présumée dans une affaire de transfert de sommes d’argent de manière suspecte vers l’étranger, pouvant être liée au financement d’activités criminelles.
Selon un communiqué de la la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les mis en cause ont été arrêtés successivement dans les villes de Mohammadia et Sefrou, précisant que les perquisitions menées à leurs domiciles ont permis la saisie d’appareils et d’équipements électroniques, à savoir des téléphones portables, des clés USB, une puce électronique, des ordinateurs potables, 17 passeports issus aux noms de citoyens syriens, ainsi que des reçus relatifs à des virements d’argents électroniques.
Les suspects ont été placés en garde vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer la nature des transferts d’argent effectués, leurs liens présumés avec le financement de projets illégaux, et d’arrêter l’ensemble des personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire, ajoute la même source, notant que tous les appareils et équipements électroniques saisis dans le cadre de cette affaire ont été soumis à l’expertise technique.