Désintox: aucun avion militaire marocain n’a atterri aux Îles Canaries

4237
DR.

La rumeur inonde les réseaux sociaux, au point qu’elle a été démentie par le gestionnaire aéroportuaire espagnol AENA (Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea), qualifiant ces informations de «fake news».

L’information est partagée depuis plusieurs jours par des internautes sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. Elle «révèle» l’atterrissage de plusieurs avions militaires marocains à Grande Canarie en provenance de Casablanca.

Les fake news vont encore plus loin en affirmant que ces avions du type Hercule C130 ont été camouflés pour passer comme étant des vols commerciaux de la compagnie Royal Air Maroc (RAM). Pour étayer ces informations les «lanceurs d’alerte» ont également diffusé des informations collectées sur le site Flightradar.

Mais en réalité il ne s’agit que d’une erreur informatique, étant donné que ces vols ont été effectués par un aéronef de la RAM «dont le signal d’identification a subi une erreur informatique qui l’a incorrectement classé comme un Hercules», affirme le gestionnaire aéroportuaire espagnol AENA (Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea) contacté par l’agence de presse espagnole EFE.

La même source précise qu’«à aucun moment un avion militaire marocain comme l’Hercule n’a traversé l’aérodrome de Grande Canarie (…) et aucun aéronef identifié avec les plaques d’immatriculation figurant dans les informations diffusées sur les réseaux sociaux n’apparaît dans les atterrissages et décollages enregistrés à l’aéroport de Grande Canarie, ni à ces dates ni à d’autres».